Vulnerability Analysis and Mapping (VAM) Officer (Spécialiste des Marchés), SC 8 Kinshasa (178960) At World Food Programme


A PROPOS DU PAM

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est la plus grande agence humanitaire au monde qui lutte contre la faim. La mission du PAM est d’aider le monde à atteindre l’objectif Faim Zéro dans nos vies. Chaque jour, le PAM travaille dans le monde entier pour s’assurer qu’aucun enfant ne se couche le ventre vide et que les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants, puissent avoir accès aux aliments nutritifs dont ils ont besoin.

CONTEXTE ORGANISATIONNEL

La République Démocratique du Congo connait depuis plus de trois décennies une crise humanitaire complexe et prolongée. Le pays fait face aux conflits armés et interethniques qui déplacent les populations de manière récurrente, perturbant leurs moyens d’existence et aux épidémies, notamment celles de la maladie à virus d’Ebola et présentement la pandémie du covid-19, dont l’impact social et économique ne peut encore être évalué. Les inondations et déficits pluviométriques de plus en plus enregistrées couplés à la recrudescence des maladies des plantes ou des attaques de la production agricole par des insectes, comme la Chenille Légionnaire d’Automne et les criquets pèlerins, dénotent par ailleurs, des problèmes liés au réchauffement climatique

Dans un contexte aussi complexe, on observe une tendance à la hausse du nombre de personnes qui font de plus en plus face à la problématique de l’insécurité alimentaire aiguë en RDC, selon les rapports IPC des 5 dernières années.

En l’absence d’un système national de suivi de la sécurité alimentaire, des marchés et d’alerte précoce, la communauté humanitaire appuie le gouvernement congolais dans la mise en place des systèmes des collectes et analyses des données de sécurité alimentaire et des marchés, à travers la conduite des évaluations de la sécurité alimentaire en situation d’urgence (EFSA) ; des enquêtes des marchés et des analyses IPC, afin de permettre aux acteurs humanitaire et de développement d’élaborer des programmes de réponse à l’insécurité alimentaire, qui sont basés sur des évidences.

Dans les années récentes, il y avait plusieurs évènements globaux, tel que COVID19, la guerre en Ukraine, etc, qui ont eu les effets sur les marchés partout dans le monde, y compris la RDC. En 2022, le cout du panier alimentaire suivi par WFP a dépassé un taux d’inflation annuel de 20%, qui a des implications énormes sur la sécurité alimentaire des personnes vulnérables. Dans ce contexte, l’analyse des marches deviennent de plus en plus important, car la fonctionnalité des marches est directement lié a l’insécurité alimentaire.

La réponse aux urgences, à travers les distributions inconditionnelles de vivres et/ou transferts monétaires, est une grande partie du travail de WFP en RDC. Avant les interventions, l’analyse des marchés est essentielle pour identifier la modalité la plus approprié pour répondre aux besoins de la population. Et le suivi des marchés dans les zones d’opération est egalement critique, pour assurer que la modalité reste appropriée, et que WFP n’a pas d’effet négatif sur les marchés locaux.

Puisque WFP donne souvent l’assistance multisectorielle, afin de renforcer la capacité des bénéficiaires à accéder aux services sociaux essentiels disponibles, y compris l’alimentation, la santé et l’éducation, l’analyse des marchés deviennent plus vaste et complexe.

Dans un pareil environnement, un spécialiste des marchés a un avantage comparatif dans la mesure où son expertise servira à la fois de soutenir les études des marchés à conduire et de renforcer les systèmes de suivi des prix en place, ainsi que de participer comme personnes ressources dans la collecte et analyses des données sur la sécurité alimentaire et la vulnérabilité, y compris au moment des analyses IPC ou des évaluations des campagnes agricoles.

PRINCIPALES FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS (liste indicative et non exhaustive):

Sous la supervision du VAM Officer (NOC), le Spécialiste des marchés a la responsabilité de remplir les tâches ci-dessous :

  • Développer un plan stratégique des enquêtes/études des marchés qui seront organisées par le WFP et ses partenaires afin de fournir des évidences sur le choix de modalité (Cash ou in-kind) à adopter pour l’assistance des populations affectées par l’insécurité alimentaire ; participer dans ces études et/ou donner l’assistance technique aux collègues sur le terrain.
  • Diriger les efforts de WFP pour harmoniser l’approche et les outils d’analyse du marché dans tous les sous-bureaux; développer un ensemble d’outils standard et de matériaux de formation.
  • Renforcer les capacités du personnel de WFP, des partenaires et du Gouvernement dans les différents aspects d’analyses des marchés, afin de leur permettre d’élaborer des programmes basés sur des évidences
  • Mener les mises a jour du Panier de Dépenses Minimales / Minimum Expenditure Basket (MEB), et suivre la collecte de données trimestriels avec les sous-bureaux.
  • En collaboration avec les sous-bureaux et les partenaires (ex. CAID), fournir l’appui technique nécessaire aux systèmes de suivi des prix en place. Collecter et consolider les données sur les prix collectés au niveau de différents sous bureaux du PAM. Participer dans la vérification de la qualité des données sur les prix collectés par le Congo Call Center (CCC), dans les analyses, la rédaction et la dissémination des bulletins de suivi des prix, qui sont régulièrement publiés en collaboration avec des partenaires (ex CAID) ;
  • Conduire régulièrement une analyse tendancielle des prix afin de soutenir le système de suivi des prix et d’alerte précoce ; produire un bulletin de marché mensuel, et fournir les inputs réguliers aux rapports des donateurs ;
  • Organiser et actualiser régulièrement des bases des données des indicateurs clé des marchés, y compris les prix, qui peuvent être partagées avec le Bureau Régionale et le Siège ;
  • Participer en tant qu’analyste des marchés et des moyens d’existence dans les analyses IPC ;
  • Appuyer les évaluations des campagnes agricoles conduites chaque année par le Ministère de l’Agriculture, particulièrement dans ses aspects des marchés ;
  • En tant que point focal de toutes les activités en rapport avec les marchés fournir toute information demandée en rapport avec l’analyse des marchés ;
  • Participer dans les réunions du Cash Working Group au niveau national, et partager les initiatives et les rapports de WFP qui sont pertinents.
  • Toute autre tâche qui sera jugée nécessaire.

AUTRE TACHES SPECIFIQUES

Pour soutenir les analyses des marchés en rapport avec ses interventions en RDC, le WFP recherche l’expertise d’un Spécialiste des Marchés, expérimenté et polyvalent ayant de l’expérience dans l’analyse de la sécurité alimentaire, la vulnérabilité et les marchés.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES:

Formation : Master/ licence ou équivalent en statistique, économie, géographie, SIG, système de gestion de l’information, développement rural, administration publique, ingénierie, Science sociales, Etudes de développement international.

  • Expérience :
    • Au moins une (1) année d’expérience pertinentes auprès d’organisations humanitaires dans le domaine de l’analyse et de la cartographie de la vulnérabilité, et en particulier de l’analyse de la sécurité alimentaire et des marchés; – Expertise dans la gestion de grandes bases des données ; – Connaissance de SPSS, Stata et/ou R – Compétences en analyse spatiale du GIS seront un atout.
  • Langues :
    • Une parfaite maîtrise du français ; – Une bonne connaissance de l’anglais fortement préféré ; – La connaissance de langues nationales telles que le Lingala, Kikongo, Tshiluba et Swahili est un atout.
  • Autres compétences :
  • Bonne connaissance des questions liées à la sécurité alimentaire, à la nutrition, et aux projets/programmes d’assistance alimentaire ;
  • Capacité à effectuer des travaux détaillés et gérer des tâches multiples efficacement sous des contraintes de temps ;
  • Avoir le sens de la courtoisie et du tact dans l’exercice de son travail ;
  • Bonnes capacités organisationnelles et en communication ;
  • Bonne connaissance en informatique ;
  • Connaissance du mandat et des mécanismes d’intervention des agences du Système des Nations Unies ;
  • Capacité à analyser et interpréter une variété de données et à maintenir des dossiers de façon ordonnée, exacte et précise ;
  • Capacité à travailler en équipe, à identifier et résoudre les divergences d’opinion et problèmes opérationnels de façon constructive, conviviale et efficace ;
  • Capacité à travailler efficacement avec des personnes de nationalités et de milieux culturels différents.

How to apply

Les candidat.e.s intéressé.e.s par le poste peuvent soumettre leurs candidatures en cliquant sur le lien suivant : ICI

DATE LIMITE DE DEPOT DES CANDIDATURES : 28 Décembre 2022

Ref.: VA 178960

Veuillez noter que les seuls documents que vous devez soumettre en ce moment sont votre CV et votre lettre de motivation. Des documents supplémentaires tels que des passeports, des lettres de recommandation, des certificats universitaires, etc. peuvent potentiellement être demandés à l’avenir.

Pour les candidats qui éprouvent des difficultés à accéder à la plateforme de recrutement électronique du PAM et qui nécessite un soutien pour postuler, veuillez nous contacter à l’adresse e-mail suivante : [email protected] en indiquant le numéro de l’avis de vacance en objet.

Toutes les décisions en matière d’emploi sont prises en fonction des besoins organisationnels, des exigences du poste, du mérite et des qualifications individuelles. Le PAM s’engage à offrir un environnement de travail inclusif exempt d’exploitation et d’abus sexuels, de toute forme de discrimination, de tout type de harcèlement, de harcèlement sexuel et d’abus de pouvoir. Par conséquent, tous les candidats sélectionnés feront l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents.

Aucune nomination en vertu d’un contrat quelconque ne sera offerte aux membres du Comité consultatif des Nations Unies sur les questions administratives et budgétaires (ACABQ), de la Commission internationale de la fonction publique (ICSC), du Comité des finances de la FAO, de l’auditeur externe du PAM, du Comité de vérification du PAM, de l’Unité conjointe d’inspection (JIU) et d’autres organismes similaires au sein du système des Nations Unies ayant des responsabilités de supervision du PAM, tant pendant leur service qu’au cours des trois années suivant sa cessation.