Coordinateur provincial du Cluster sécurité alimentaire SC8 | Bunia | RDC (178849) – REPUBLICATION At World Food Programme


Les personnes en situation d’handicap physique et les femmes qualifiées sont fortement encouragées à postuler.

Le PAM célèbre et embrasse la diversité.

Attachés au principe de l’égalité des chances pour tous ses employés, nous encourageons les candidats qualifiés à postuler indépendamment de la race, de la couleur, de la nationalité, de l’origine ethnique ou sociale, de l’information génétique, du sexe, de l’identité de genre et/ou de l’expression de genre, orientation sexuelle, religion ou croyance, séropositivité, handicap.

A PROPOS DU PAM

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est la plus grande agence humanitaire au monde qui lutte contre la faim. La mission du PAM est d’aider le monde à atteindre l’objectif Faim Zéro dans nos vies. Chaque jour, le PAM travaille dans le monde entier pour s’assurer qu’aucun enfant ne se couche le ventre vide et que les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants, puissent avoir accès aux aliments nutritifs dont ils ont besoin.

CONTEXTE ORGANISATIONNEL

En plus des crises et chocs climatiques qui affectent les populations de la République Démocratique du Congo, le pays traverse une crise politico-sécuritaire qui continue de provoquer une forte détérioration de la situation de sécurité alimentaire et nutritionnelle nécessitant une assistance humanitaire et un renforcement des moyens d’existence conséquents Il estimé plus de 26 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle pour l’année 2022 (source : IPC – 20ème cycle).

Depuis plusieurs années, les régions de l’Est de la RDC et particulièrement les provinces de l’Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu et ont fait l’objet d’une attention soutenue de la part des acteurs humanitaires en raison des violences armées et de leurs effets en termes de déplacements forcés de personnes, de destructions d’infrastructures telles que des structures de santé et des écoles, d’accès aux services et de perte des moyens de subsistance. A ce jour, la RDC compte environ 5,5 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays — occupant ainsi le premier rang en Afrique en termes de déplacement interne. Cette situation humanitaire fait qu’un nombre important d’acteurs interviennent dans cette province, notamment dans le secteur de la sécurité alimentaire. Le cluster Sécurité alimentaire a besoin de renforcer la coordination sectorielle et rendre plus efficient les opérations d’assistance envers les populations les plus vulnérables.

Le coordinateur du Cluster dans la province de Bunia va permettre d’atteindre l’objectif 4 du plan de réponse humanitaire qui cherche à renforcer l’efficacité, la rapidité et la redevabilité de l’action humanitaire. La pluralité des acteurs humanitaires existants en RDC rend complexe les mécanismes de coordination et la recherche de synergie et d’efficacité reste un défi que Cluster aidera à relever. Pour cela le Cluster Sécurité Alimentaire, le CSA en RDC recherche un(e) coordinateur(trice) pour assurer une bonne performance du Cluster Sécurité alimentaire dans la province. Il fera la promotion et assurera le respect des principes humanitaires et de partenariat.

Le coordinateur facilitera le reporting, le partage de l’information et la collaboration avec des groupes d’acteurs au niveau provincial. Cela inclut les autorités, les acteurs humanitaires, les autres Clusters comme nutrition, protection, eau et assainissement. Le coordinateur du Cluster fera la promotion de la cohésion programmatique provinciale et la coordination générale afin de suivre les tendances et d’identifier les préoccupations communes dans les domaines opérationnels ; et d’élaborer les stratégies de plaidoyer et de programmation en amont. La performance du Cluster Sécurité Alimentaire, à son tour, sera suivie et évaluée selon les normes du cluster et du IASC.

PRINCIPALES FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS (liste indicative et non exhaustive):

Le coordonnateur du Cluster Sécurité Alimentaire au niveau provincial a pour mission d’assurer des réponses rapides, cohérentes et efficaces aux besoins en sécurité alimentaire en obtenant des divers protagonistes qu’ils réagissent de manière appropriée aux crises humanitaires.

Sous la supervision directe du Chef du bureau de Bunia et celle technique du Head of Food Security Cluster, le coordonnateur du Cluster Sécurité Alimentaire au niveau provincial assumera les responsabilités générales suivantes :

  • Assurer une coordination appropriée avec tous les partenaires humanitaires (y compris les ONG, clusters et autres mécanismes de coordination humanitaire ;
  • Veiller à la coordination des actions humanitaires avec les autorités nationales / locales, les institutions publiques, la société civile locale et les autres acteurs compétents ;
  • Organiser des réunions mensuelles du cluster sécurité alimentaire ;
  • Produire le bulletin mensuel sur la sécurité alimentaire dans la province ;
  • Participer aux réunions Inter-Cluster et à toutes les réunions sur la sécurité alimentaire ;
  • Pourvoir à l’évaluation des besoins, suivie de leur analyse cohérente au niveau sectoriel ;
  • Impliquer activement les principaux partenaires humanitaires dans les réponses et analyse de sécurité alimentaire ;
  • Garantir la mise en œuvre d’approches participatives et d’inspiration communautaire ;
  • Assurer l’intégration des thèmes transversaux prioritaires dans l’évaluation des besoins sectoriels, (Genre, SBGV, sexe, âge, HIV/SIDA, droits humains, environnement et relèvement précoce) ;
  • Planifier et élaborer les stratégies en matière de sécurité alimentaire ;
  • Faire appliquer les normes et veiller à la conformité des réponses aux normes techniques et aux obligations juridiques existantes ;
  • Mettre en place des mécanismes de suivi et d’établissement de rapports ;
  • Sensibiliser les partenaires et participer à la mobilisation de ressources ;
  • Former et renforcer les capacités des intervenants et les services de l’Etat ;
  • Soutenir les enquêtes sur les besoins à la fois multisectoriels et spécifiques du cluster et dans un second temps utiliser l’existant pour informer le secteur en charge de la planification.
  • S’assurer que la stratégie de réponse inter-agences du cluster tient compte des résultats clefs des enquêtes de besoins, des manques identifiés, et élaborer un plan de réponse intersectorielle et inter agences, en tenant compte des zones transversales des autres secteurs ou cluster.
  • Suivre et contrôler le plaidoyer des membres du cluster pour les interventions spécifiques du cluster, et s’assurer que les membres sont informés des opportunités de financements.
  • Répondre et appuyer efficacement à toute demande d’information / d’appui de la part des clusters régionaux et des partenaires du cluster ;
  • Assurer la liaison avec le national Food Security Cluster et se tenir informé des évolutions outils et bonnes pratiques en matière de gestion de l’information.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES:

Formation:

Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) en sécurité alimentaire, agriculture, agroéconomie, affaires humanitaires, sciences politiques ou gouvernance.

Experience souhaitée:

  • Un (1) an d’expérience professionnelle postuniversitaire pertinente à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les domaines concernés.
  • Cinq (5) ans ou plus d’expérience professionnelle au niveau cadre moyen ou supérieur dans le domaine de l’intervention humanitaire, y compris une expérience pertinente dans les opérations d’urgence, en particulier dans le secteur de la sécurité alimentaire.
  • Expérience de soutien à l’effort de coordination humanitaire dans les situations d’urgence à grand échelle ou dans les clusters.
  • Expérience de travail en collaboration avec un large éventail d’acteurs humanitaires, y compris les gouvernements, les ONG, les agences des Nations Unies, la société civile, etc.
  • Capacité de concevoir les stratégies et de les mettre en œuvre au niveau opérationnel.
  • Compréhension des structures de l’aide humanitaire internationale, notamment du fonctionnement de la réforme humanitaire et des mécanismes de coordination et de financement (OCHA, Fond commun, bailleurs de fond internationaux).
  • Facilitation et communication : expérience de la coordination à haut niveau et de la conduite de réunions.

Connaissances et compétences:

  • Aptitude à travailler avec une diversité de protagonistes, à travailler avec eux d’entente commune.
  • Capacité de travailler efficacement sous pression et d’obtenir des résultats même dans les situations difficiles.
  • Maîtrise des diagnostics, des analyses, du suivi et des évaluations sectorielles et intersectorielles.
  • Capacité à travailler dans un milieu multiculturel.
  • Très bonne communication externe notamment dans le développement des relations partenariales.

Connaissances linguistiques:

  • Maitrise (Niveau C) du Français à l’oral comme à l’écrit.
  • Connaissance de l’Anglais (Niveau B).

NOS VALEURS AU PAM:

  • Intégrité
  • Collaboration
  • Engagment
  • Humanité
  • Inclusion

How to apply

Les candidat.e.s intéressé.e.s par le poste peuvent soumettre leurs candidatures en cliquant sur le lien suivant : ICI

DATE LIMITE DE DEPOT DES CANDIDATURES : 29 Décembre 2022

Ref.: VA 178849

Veuillez noter que les seuls documents que vous devez soumettre en ce moment sont votre CV et votre lettre de motivation. Des documents supplémentaires tels que des passeports, des lettres de recommandation, des certificats universitaires, etc. peuvent potentiellement être demandés à l’avenir.

Pour les candidats qui éprouvent des difficultés à accéder à la plateforme de recrutement électronique du PAM et qui nécessite un soutien pour postuler, veuillez nous contacter à l’adresse e-mail suivante : [email protected] en indiquant le numéro de l’avis de vacance en objet.

Toutes les décisions en matière d’emploi sont prises en fonction des besoins organisationnels, des exigences du poste, du mérite et des qualifications individuelles. Le PAM s’engage à offrir un environnement de travail inclusif exempt d’exploitation et d’abus sexuels, de toute forme de discrimination, de tout type de harcèlement, de harcèlement sexuel et d’abus de pouvoir. Par conséquent, tous les candidats sélectionnés feront l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents.

Aucune nomination en vertu d’un contrat quelconque ne sera offerte aux membres du Comité consultatif des Nations Unies sur les questions administratives et budgétaires (ACABQ), de la Commission internationale de la fonction publique (ICSC), du Comité des finances de la FAO, de l’auditeur externe du PAM, du Comité de vérification du PAM, de l’Unité conjointe d’inspection (JIU) et d’autres organismes similaires au sein du système des Nations Unies ayant des responsabilités de supervision du PAM, tant pendant leur service qu’au cours des trois années suivant sa cessation.